Flash, avantages et inconvénients

La technologie des site en Flash a révolutionné l’univers du web dans les années 2000. Pour rappel, le Flash est une technologie propriétaire de la société Adobe permettant notamment de diffuser des vidéos et de réaliser des animations, des effets visuels, des jeux vidéo interactifs ou des sites web complets.

Logo Adobe Flash 2015 "F" blanc sur fond rouge

Logo adobe flash

Au commencement, cette ressource technologique était la seule permettant de créer des effets, animations sur les sites web. Nombreux sont les développeurs ayant réalisés ces sites. En ces fêtes de fin d’année, quoi de plus agréable d’avoir des sapins de Noël flamboyant et « flashant » sur la toile? Certains développeurs ont même créé des sites liés à l’événement. Notamment VIVE NOEL, site reprenant jeux, animations et autres calendrier de l’avant permettant de faire attendre petits et grands.

Voici quelques autres sites en flash développés par l’Agence K2 :

Logo agence K2 - Paris

Agence K2 – Paris

 

Certains sites sont réalisés avec une telle interactivité que nous nous retrouvons acteurs du site. En voici l’exemple concret avec BEAR 71 où l’on peut suivre l’évolution d’un ours ayant été sauvé puis suivit par des capteurs au sein d’un parc naturel.

Logo site Bear 71

Site suivi d’animaux en voie de disparition

L’attente du développeur lorsque l’on arrive sur l’un de ces sites est…

« Wahouuuu », « C’est beau », « Ça pète », « Tiens regarde ici », « Chouette ! enfin du multimédia qui gigote de partout, hyper-graphique, hyper-animé, hyper-interactif, hyper-intuitif, hyper-tape-à-l’œil… »

Dixit l’internaute de la génération Y

Et oui, en effet, la réalisation permet de générer de l’enthousiasme à travers le site. Principalement utilisé pour des sites vitrines, sites de jeux (comme vu pour ci-dessus), l’utilisation de ce processus a quelques contraintes.

Ceux-ci sont répertoriés sur différents blog et plateforme en ligne. Sur le site de Patrick Murris, nous pouvons retrouver 25 raisons de dire non au site en Flash. Il en ressort principalement l’obscurité aux yeux des moteurs de recherche; en effet, lorsque les robots alimentant les bases de données utilisées par les outils de recherche passent sur la seule et unique page qui constitue le point d’entrée du site, ils ne perçoivent que le titre, la description et les mots clés (meta tags). Le contenu même du site étant encapsulé dans le ou les documents swf n’est pas intelligible aux engins de recherche actuels et n’est donc pas dans leurs bases de données. Ainsi, pour un outil de recherche Internet, le contenu d’un site Flash n’existe tout simplement pas.

Pour rester dans la partie technique mais visible par l’utilisateur, les chargements des animations sont longues, en effet il faut que l’intégralité de la page ou du bloc se charge, il faut posséder également la dernière mise à jour d’adobeflashplayer. Les mises à jour sont très difficiles et relèvent d’une parfaite connaissance du système.

L’adresse url est également fixe et n’évolue pas lors de la visite du site. Plusieurs points en découlent avec l’impossibilité de revenir en arrière sur le site, ce qui est très inconfortable pour les internautes.

Google, depuis 2014, a même réduit l’accès des sites en flash sur son moteur de recherche pour les MOBILES.

Comme le dit leptidigital, « Les sites Flash seront désormais pénalisés dans les résultats de recherche mobile de Google avec un message d’avertissement n’invitant pas l’internaute à se rendre sur le site ! »

Des aides sont données par webrankinfo pour référencer un site en flash. L’éclaireur donne également les situations pour lesquelles un site en flash peut être créé et plus approprié par rapport à un site HTML. Cette ressource est revenue au goût du jour grâce à la mise à jour  du logiciel.

Logotype HTML 5 orange et blanc

Logo HTML 5

En avant pour l’ère du HTML5

Le HTLM5 va sans doute à terme permettre de réaliser des effets visuels et des animations qui seront, selon toute vraisemblance, capables de remplacer avantageusement le Flash pour tout ce qui concerne les contenus « rich media » sur les sites web. Le site 41mag donne quelques explications d’une conception d’un site HTML 5.

Cela ne veut pas dire que Flash ne restera pas une solution performante pour réaliser d’autres contenus moins orientés web : des jeux, de animations complexes… En outre, chacun doit savoir pour quelle utilisation et également par qui son site internet va être réalisé.

@olivierparcellier