Le référencement payant

Les méthodes de référencements payants sont nombreuses, il est donc important de les expliquer, sans oublier de prendre en compte le fait qu’un référencement payant aura toujours besoin d’un minimum de référencement naturel (gratuit) pour pouvoir être efficace, mais nous n’allons pas nous arrêter sur ce point dans cette article.

On appelle SEA, pour « Search Engine Advertising », les sites web qui apparaîtront en tête des moteurs de recherche. Ils sont en réalité des sites web payés pour être à cette position. On les reconnait grâce au petit signe « annonce » en dessous de la recherche :

referencemernt

Il faut savoir que 9 personnes sur 10 utilisent les moteurs de recherche avant achat, et les trois premiers résultats affichés remportent 90% des clics.

Les points à suivre pour mener une compagne de référencement payant :

La prospection :

  • Démarcher des prospects
  • Rédiger des offres personnalisées
  • Répondre aux demandes des prospects
  • Participer à des séminaires / rencontres, forums de discussions
  • Animer et suivre des blogs spécialisés

Audit de référencement :

  • Identifier les mots-clés les plus tapés sur les moteurs de recherche liés à une activité ou à une thématique
  • Repérer les facteurs bloquants qui abaissent le “Quality Score” (note de qualité attribuée par Google aux campagnes de liens sponsorisés), ce qui nuit au bon positionnement et à la performance des campagnes en termes de ROI (Return On Investmentou Retour sur investissement)
  • Auditer le site (architecture, contenu, balises …)
  • Étudier les stratégies des principaux concurrents du client

Élaboration d’une stratégie de référencement :

  • Définir avec le client la cible, les objectifs de positionnement des annonces publicitaires sur les moteurs de recherche et les moyens
  • Établir la liste des mots clés avec le client en tenant compte des objectifs recherchés : visibilité (obtenir le plus de visites possible pour le prix le plus bas possible) ou rentabilité (obtenir des visites qualifiées menant à une action sur le site comme une inscription ou un achat permettant de rentabiliser le coût de la campagne)
  • Sélectionner les plates-formes sur lesquelles les campagnes seront déployées

 

Mise en place de la stratégie :

  • Acheter des mots clés, des bannières publicitaires, …
  • Adapter le contenu du site internet aux mots-clés définis
  • Gérer les campagnes d’affiliation, de liens sponsorisés et de publicité sur les plates-formes
  • Adapter la structure du site internet pour qu’elle soit conforme aux bonnes pratiques, vérifier l’ergonomie et l’accessibilité

 

Reporting et suivi :

 

  • Mettre en place un tableau de bord de suivi du SEA (pour Search Engine Advertising) qui permet de surveiller et d’analyser le trafic, le positionnement des annonces dans les moteurs de recherche et le ROI (retour sur investissement)
  • Réajuster la stratégie de référencement en fonction des résultats du suivi et de la veille technologique et concurrentielle

 

Veille technologique et concurrentielle :

Tâches

  • Surveiller les pratiques des concurrents et les tendances du secteur
  • Analyser les nouvelles méthodes de référencement
  • Suivre les évolutions et les règles de fonctionnement des moteurs et annuaires de recherche

 

Il ne faut pas oublié d’être polyvalent dans les méthodes de diffusion de la campagne, et la jumeler avec plusieurs méthodes pour y trouver du succès. Il faut également prendre garde à ne pas tomber dans la facilité du référencement payant car si sans lui le site n’est pas référencement dans les premières recherches. Pour limiter la réaction en chaine d’un problème dans le référencement, qui se ferait suivre d’une baisse des visites du site et donc des ventes.

CAPESTAN Antoine, FULBERT Guillaume